저는 한국 사람입니다

Je viens de recevoir un exemplaire de la traduction de « Souvenirs de ma nouvelle vie » en coréen!

C’est la première traduction d’un de mes romans. Et c’est une sensation assez étrange. J’ai entre les mains l’histoire que j’ai écrite sans pourtant être capable d’en déchiffrer le moindre mot. Je réalise qu’un lecteur à l’autre bout du monde pourra se plonger dedans et je me demande d’ailleurs si le texte est tout à fait fidèle à l’original – je n’ai aucun moyen de le savoir, à moins de prendre des cours intensifs de coréen!

Des petites furies par dizaine

Ce samedi 9 mai, c’était la remise des prix pour les enfants lauréats du concours La Petite Fureur. Nous les avons rencontrés à la Bibliothèque Royale pour les féliciter des œuvres produites à partir des livres de la sélection. « Souvenirs de ma nouvelle vie » a inspiré entre autres une très jolie fresque haute en couleurs, un poème, plusieurs carnets d’exploration des étages très réussis et un recueil super émouvant « Nos pires des pires jours ». C’était une joie de voir ces enfants impliqués, talentueux et fiers, de papoter un peu avec leurs enseignants, de retrouver les organisateurs et d’être assise à côté d’Anne Brouillard dont je vénère tant d’albums!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon premier prix

J’ai eu l’immense joie de recevoir le Prix Libbylit du roman jeunesse belge pour « Souvenirs de ma nouvelle vie », un roman également présent dans la sélection de La Petite Fureur.

C’est, déjà,  une très belle reconnaissance de mon travail d’auteur et j’en suis heureuse. J’espère que ce prix contribuera à donner, encore et encore, l’envie à de nouveaux lecteurs de découvrir les aventures de Charlie et Olga. Et qu’il n’est que le premier d’une (longue) série!

Et une sélection pour la Petite Fureur !

Ah, je suis fière!

Je viens d’apprendre que « Souvenirs de ma nouvelle vie » a été sélectionné pour la Petite Fureur 2014-2015, dans la catégorie 12/13 ans. Cela me fait un drôle d’effet que de voir mon deuxième roman aux côtés de ceux d’auteurs que j’admire (A. Brouillard et M. Rutten, pour ne citer qu’elles).

En plus, ce concours a le mérite de stimuler la créativité des lecteurs qui y participent (dans le cadre scolaire ou privé) : les enfants prolongeront leur lecture en créant une œuvre de la forme artistique de leur choix. Et ce sont eux qui deviennent lauréats si leur réalisation originale a été sélectionnée.

De belles réalisations m’attendent, je n’en doute pas!

Si vous souhaitez plus d’infos sur le concours et la sélection, c’est par ici.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑