Un printemps fleuri de rencontres

Ces derniers mois ont été rempli de rencontres avec des lecteurs, d’interventions dans les classes pour des échanges autour de mes romans ou des ateliers d’écriture, tant dans le primaire qu’avec les plus grands. Des moments très différents en fonction des groupes et de leur âge, entre spontanéité, timidité, questions à tout-va et silences complices. Il y a eu, notamment…

Un petit-déjeuner aussi délicieux que notre discussion dans une classe bruxelloise, à l’Institut de l’Annonciation. On a parlé de « Quand les poissons rouges auront des dents » et on a abordé avec les enfants leurs représentations de l’homosexualité et de l’homoparentalité.

Une rencontre pétillante et chaleureuse avec des classes de 3ème et 4ème primaires à l’école mixte du Chenois autour de ma série « Le jour des premières fois » que les petits lecteurs ont adoré. Ils ont inventé de nouveaux jurons rigolos pour Mademoiselle Coline, ce qui donne quelques idées pour les prochaines aventures d’Elvis et ses copains !

Le Festival des Jeunes Lecteurs Namurois organisé par les incroyables Jannique Koeks et Joseph Macquoi. Dans ce cadre, j’ai animé deux ateliers d’écriture à la Librairie Papyrus, donné une conférence à destination des professionnels à l’Institut Supérieur de Pédagogie ainsi qu’un nouvel atelier pour faire écrire les enseignants, cette fois, sous le soleil.

Le Tournoi des MangeLivres dans le cadre duquel « A l’encre rouge » était sélectionné. J’ai voyagé, de village en village, dans la belle région de Godinne (où j’ai passé mon enfance !), avec des bibliothécaires très sympathiques, pour aller à la rencontre des élèves qui avaient lu ce roman.

Plusieurs ateliers d’écriture où j’ai travaillé autour du thème des héros avec une classe de l’école des Moineaux. Le projet, mené de mains de maître, par Laurent (enseignant), Yolande (assistante sociale) et toute son équipe a donné ce beau livre, « Une galaxie de héros », que les neuf jeunes auteurs ont eu l’occasion de présenter devant un public conquis à la maison communale de Wavre, au début du mois de juin. Un grand moment pour eux et aussi pour moi, émue de voir ces élèves de l’enseignement spécialisé fiers de ce qu’ils ont accompli.

Et, pour aller jusqu’à eux, aux quatre coins de la Belgique, il y a aussi beaucoup de travail dans le train !

 

 

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :